Secteur de l’énergie : Le ministre Dr Bachir Ismaël Ouédraogo échange avec l’Association des Blogueurs du Burkina (ABB)

Le jeudi 25 juillet 2019, l’Association des Blogueurs du Burkina (ABB) a eu l’’honneur de recevoir le ministre de l’énergie Dr Bachir Ismaël Ouédraogo à Ouagadougou. Cette visite rentre dans le cadre du dialogue en direct sur les réseaux sociaux, initié par l’ABB. Pour ce rendez-vous, l’accent a été mis sur  la problématique liée à l’énergie au Burkina Faso.

Jeudi 25 juillet, une soirée toute particulière au siège de l’ABB, et pour cause : le ministre de l’énergie Dr Bachir Ismaël  Ouédraogo échange à bâton rompu  avec les blogueurs  autour des difficultés liées à l’énergie au Burkina Faso notamment sur les mécanismes, les projets et les innovations de la Société nationale de l’électricité burkinabè (SONABEL).

Dans les échanges, le ministre a souligné que l’énergie est au cœur du programme de développement du pays.  Il a aussi annoncé qu’il y aura bientôt des mécanismes innovants au niveau de la SONABEL notamment un plan Marshall par rapport au branchement pas seulement pour Ouagadougou et Bobo Dioulasso mais pour toutes les autres villes du Burkina Faso. Il est ressorti à cet effet qu’avec les efforts conjugués, la nationale de l’électricité a pu équilibrer l’offre et la demande. En plus, le Burkina Faso a l’un des kilowatts les plus chères de la sous-région malgré la subvention de l’État, cela est dû au coût des transports.

En plus de cela la tendance est d’investir dans la mixte énergétique et particulièrement le solaire. A ce sujet, le ministre soutient : « Aujourd’hui avec l’énergie solaire, nous avons la possibilité de réduire de façon drastique le prix du Kilowatt. Sous le leadership du président Kaboré, le Burkina s’est résolument engagé sur l’énergie solaire. L’énergie solaire commence à prendre beaucoup plus de l’ampleur dans la mixte énergétique du Burkina. L’électricité est devenue une nécessité. Dans une ville comme Ouagadougou 40% de la population n’a pas l’électricité, il y a des quartiers qui existent depuis dix ans et qui n’ont pas l’électricité ».

Il ajoute que l’électricité en milieu rural sera une réalité au Burkina Faso, notamment avec les multiplicités des innovations et des projets dont le projet «Yeleen» et le projet « Back up » qui  permettent d’avoir l’énergie solaire  avec un prix de Kilowatt réduit à la baisse.

Au regard des difficultés liées à l’accès à l’électricité, des mécanismes innovants  annoncés par le ministre devraient voir le jour dans l’urgence car  l’énergie joue un rôle essentiel dans le développement économique et social. Elle contribue à l’amélioration des conditions sociales (santé, éducation, alimentation…) et au développement économique (développement du secteur privé, investissement, emploi, industrialisation, innovation, etc.). Le développement passe nécessairement par un approvisionnement fiable et durable en énergie.

En rappel l’ABB est une association de droit burkinabè qui agit depuis 2011 dans la promotion du blogging et l’utilisation des réseaux et médias sociaux au Burkina Faso pour défendre la liberté d’expression et contribuer à la bonne gouvernance. Elle met à contribution les blogs en privilégiant une approche participative.

 

Ismaël Kiekieta

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.