2ème session ordinaire de la commune de Ouagadougou : le Conseil municipal met l’accent sur la redevabilité et le vote du budget supplémentaire

La 2ème session ordinaire du Conseil municipal de la ville de Ouagadougou  au titre de l’année 2019 s’est ouverte  ce mercredi 3 juillet 2019 à Ouagadougou. Cette session a été présidée par le maire  Armand Béouindé.  Le budget communal, dont les prévisions de la  gestion 2018, les dépenses d’investissements, les dépenses de fonctionnement sont entre autres points au cœur de cette session ordinaire.

Le Conseil municipal de la commune de Ouagadougou a entamé les travaux de la 2ème session ordinaire le mercredi 3 juillet 2019. Selon l’édile de Ouagadougou, M. Armand Béouindé la tenue de cette session est un devoir de redevabilité envers la population ouagalaise. Pour lui, il s’agit de faire la présentation des comptes de 2018 aux conseillers afin qu’ils prennent connaissance des autorisations qu’ils avaient données pour l’exécution de ce budget et savoir comment ce budget a été exécuté, si tout ce qui avait été prévu est fait si non donner des explications.

 Parlant de l’examen et l’adoption du budget supplémentaire gestion 2019,, le maire a estimé qu’il est normal de corriger le budget afin de l’adapter à la réalité de la trésorerie à travers une nouvelle dynamique. M. Armand Béouindé a évoqué le fait que certains objectifs n’ont pas été atteints au regard des  des mouvements d’humeur des agents  du Ministère de l’économie, des finances et du développement (MINEFID). En fait,   une partie  du budget communal est collectée par ces derniers (agents du trésor et ceux de l’impôt).

Au cours de cette session, le nouveau bureau élu du comité exécutif du jumelage de la ville de Ouagadougou a été présenté aux conseillers car l’ancien bureau est arrivé à terme de son mandat. « Alors les textes nous obligent à le présenter aux conseillers et qu’une délibération soit prise pour le début de leur fonction », a mentionné le maire.

Autre point abordé lors de cette session ordinaire est la question des gares. La construction et la réhabilitation de certaines gares  visent à compléter les infrastructures en matière de mobilité urbaine et de transport dans la ville de Ouagadougou.  « Après la gare de Ouaga-inter qui est en cours d’aménagement, ce sera le tour de celle de l’ouest», a rassuré le maire.

Le maire interpellé, au cours de la séance  d’avec la presse qui a suivi l’ouverture de la session, sur la préoccupation de la divagation des animaux dans la ville de Ouagadougou. Concernant cette question, le maire a rassuré que  des actions seront menées dans les jours à venir. « Une campagne va démarrer dans peu de temps pour sensibiliser  la population et ceux qui pratiquent l’élevage à faire face à leurs responsabilités mais nous pensons qu’en même temps que cette sensibilisation sera faite ; il va falloir passer à la répression », a-t-il dit. Il a invité à un abandon de cette pratique.

Il a également promis que dans  les jours à venir la police municipale sera dotée de nouveaux matériels roulants qui devraient faciliter les questions de déplacements. .  À partir de la fin juillet à peu près 150 nouveaux policiers municipaux formés à l’école nationale de police viendront étoffer l’équipe de la police municipale. Toute chose  qui renforcera les capacités de la police à apporter des réponses adéquates aux  fléaux de divagation des animaux et de l’insalubrité.

Assata SINARE

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 7 =