Journée enfance et partage : Mme Guibilwéogo apporte le sourire à 300 enfants

La 2ème édition de la Journée enfance et partage s’est tenue le samedi 29 juin 2019 dans l’arrondissement 10 de Ouagadougou. Cette action d’aide à l’éducation et l’épanouissement de la petite enfance est une initiative de l’élève inspectrice de l’éducation, Mme Guibilwéogo née Kadidjatou Soré. Cette édition a été placée sous le thème : « éduquer c’est aussi aider nos enfants à avoir le sourire » et coparrainée par  El Adj. Amidou Kindo.

La 2ème édition de la Journée enfance et partage qui s’est tenue le 29 juin 2019 à Ouagadougou  a enregistré la participation de 300 élèves de différentes écoles maternelles et en particulier l’école les « Pionniers ». Comme le dit un dicton populaire : « les enfants n’ont pas de soucis. Ils s’amusent naturellement mais quand ils ont faim alors ils ne peuvent plus s’amuser ». C’est pour rendre ces enfants heureux que la promotrice, Mme Guibilwéogo née Kadidjatou Soré  a initié cette journée pour regrouper ces êtres si fragiles et innocents afin de leur offrir de quoi être heureux. « La célébration de cette 2ème  édition a permis aux enfants de se sentir aimer et a planté également un nœud à savoir les germes de vertu individuelle telle le partage, l’amour et le respect de l’autre », a-t-elle soutenu.

Au cours de cette 2ème édition  placée sous le thème « Éduquer c’est aussi aider nos enfants à avoir le sourire », ce sont au total 300 élèves qui ont reçu des fournitures scolaires (800 cahiers, 200 ardoises géantes ainsi que des dictionnaires et bien d’autres gadgets). Pour rendre l’utile à l’agréable, chaque enfant a bénéficié d’un repas (de la nourriture et de la boisson). Pour montrer qu’ils ont bien travaillé au cours de l’année, les tout-petits de l’école les pionniers ont fait des représentations théâtrales, des récitations-chants dans lesquels ils ont fait passer de messages forts à l’endroit des autorités et en demandant aux parents de respecter leurs droits.

La promotrice a remarqué que l’année s’est très bien passée à travers les prestations et les démonstrations des enfants et cela prouve que les enseignants ont bien travaillé.  Elle a expliqué qu’elle a rencontré beaucoup de difficulté dans le cadre de l’organisation de cet évènement et qu’à un moment donné  elle a voulu baisser les bras. Mais grâce aux bonnes volontés cette 2ème édition a été possible.

Beaucoup de plaidoyers ont été faits à l’endroit de la mairie pendant la cérémonie pour le bien-être des enfants. A ce propos, le représentant du maire, Abdoulaye Tall a promis de les transmettre au maire afin qu’ils soient analysés et intégrés dans leurs différentes actions pour qu’ils puissent envisager la mise en œuvre de ces actions sur le terrain.

Pour le parrain de la cérémonie, El Adj. Amidou Kindo, il était nécessaire pour lui de parrainer cet évènement parce que toute éducation commence à la base et si un enfant est bien éduqué à la base « je pense que c’est très important » a-t-il révélé. Il n’a pas manqué de prodiguer des conseils à ces tout-petits.

Rendez-vous est pris pour la 3ème édition  qui se déroulera dans la région du nord. Concernant la question sécuritaire dans cette région, la promotrice a lancé un appel à l’endroit des autorités pour que quelque chose soit faite pour cette partie du Burkina car la population de cette région et surtout les enfants ont droit à la sécurité pour leur éducation et épanouissement.

Asta Wendkuni

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.