Cadre 2h pour nous 2h pour Kamita : fraude dans l’exploitation minière sur la table à débat

Le jeudi 13 juin 2019, le cadre deux heures pour nous, deux heur pour kamita a reçu sur son plateau à l’université Joseph Ki-Zerbo le journaliste d’investigation, Yacouba Ladji BAMA pour débattre sur la fraude de l’exploitation minière au Burkina Faso. Ces échanges se sont focalisés autour du thème : fraude dans l’exploitation minière au  Burkina Faso : Complicité ou naïveté de l’Etat ?

 

Pour introduire la question de la fraude dans l’industrie minière au Burkina Faso, l’invité du jour Ladji Bama pense que cette question ne suscite plus de quelques doutes que ce soit car cela est avéré même s’il y a quelques politiciens d’une certaine moralité qui s’évertuent à vouloir  faire croire le contraire. « On ne peut pas cacher le soleil avec la main car tout le monde voit ce qui se passe. La fraude dans le domaine minier c’est vraiment le plus gros malheur qui guette l’économie du Burkina Faso aujourd’hui.», a-t-il laissé entendre.

Pour donner une idée de la situation, il s’est référé à un certain nombre de documents. Comme exemple, il a parlé du rapport de la commission d’enquête parlementaire qui a été produit en 2017. Dans ce rapport, cette commission a pu évaluer le manque à gagner pour l’Etat burkinabè au cours d’une seule année dans tout ce qui est perte en termes de fiscalité liée à la fraude de l’or à 100 milliards de franc CFA par an. « Et là, c’est ce qu’elle a pu voir  car qui dit fraude dit des choses qui sont dissimulées qu’on ne peut voir. C’est à la base d’une petite partie qu’elle a pu faire son estimation. Dans la réalité il faut peut-être multiplier ces 100 milliards par 5  voire même 10», a révélé Ladji Bama. C’est pour dire à quel point la fraude a  pris de l’ampleur au Burkina Faso et l’un des exemples les plus palpables de cette fraude c’est l’affaire sur le charbon fin qui a fait l’actualité au Burkina Faso il y a quelques temps. L’invité a expliqué aux étudiants comment il a su cette affaire et les actions qu’il a menées pour la stopper. Selon lui, il était question  de près de 6 tonnes d’or que la société I am gold essakane qui exploite la plus grande mine d’or au Burkina est en train de vouloir faire sortir au Burkina de façon frauduleuse. Avec toute ses informations sous la main, Ladji  Bama a pris le risque de faire une alerte sur le site web de son journal le reporter pour alerter l’opinion et les autorités qui sont dans cette manœuvre. Il a rassuré les étudiants qu’ils auront toute la lumière sur cette affaire et il a affirmé que c’était une fraude vraiment indescriptible et cela est renversant ce qui s’est passé dans cette affaire.

 « En peu de ligne, en sa qualité d’unique citoyen et avec du courage, Ladji Bama a mobilisé au bas mot, 3030 milliards pour le Burkina Faso afin de sauver l’avenir de cette patrie contrairement à d’autres », a révélé un membre du cadre, Serges Bayala.

Assata SINARE           

 

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.