Place de la nation : un espace emblématique au cœur de la capitale burkinabè

La place de la nation comme son nom l’indique est considérée comme l’une des places les plus importantes et célèbres des Burkinabè et singulièrement de la ville de Ouagadougou.   De la Place d’Arboussier à la Place de la Nation en passant par l’appellation Place de la Révolution, cette place est tout un symbole dans l’histoire sociopolitique et culturelle du Pays des Hommes intègres. Ce haut lieu de la contestation pour la consolidation de la démocratie trône fièrement au cœur de la ville de Ouagadougou. Une halte sur l’historique de cette mythique place !

La place de la nation, située au centre de la ville de Ouagadougou est une place publique d’une superficie de 2,8 hectares. Elle se situe entre le siège de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) au Sud, le Camp Guillaume Ouédraogo  au Nord, le Mess des sous-officiers à l’Ouest et la Caisse nationale de sécurité sociale ainsi que le Médiateur du Faso à l’Est.

Avant l’époque coloniale, la place de la nation actuelle servait de grand marché pour les habitants de la ville de Ouagadougou. Mais Avec la venue des occidentaux, cela va connaitre un changement car le marché sera déplacé et va prendre le nom de place d’Arboussier qui était un ancien gouverneur francais. Il  servira désormais à l’organisation de la fête d’indépendance française (chaque 14 juillet durant des années).

En 1966, pour demander le départ de Maurice Yameogo au pouvoir, la population burkinabè va se réunir à cette place. Ainsi en mémoire du soulèvement populaire du 03 janvier, la place d’Arboussier va prendre le nom de place du 3 janvier. Avec l’avènement de la Révolution du 4 aout 1983, elle portera pendant un certain temps le nom de Place de la Révolution. Pour rendre hommage aux héros qui ont versé leur sang pour la mère patrie. Et avec la fin de la Révolution, cette place de la Révolution sera finalement rebaptisée la place de la Nation et gardera ce nom jusqu’à aujourd’hui. A la suite de l’insurrection populaire d’octobre 2014, des voix s’étaient levées dans l’opinion pour l’appellation affectueuse de Place de la Révolution mais cette appellation des nostalgiques et sincères révolutionnaires est restée aphone.

Passant de grand marché à la Place de la Nation, l’on reconnait véritablement toute l’importance de cet espace. Faisant objet de propagande d’idées et de prise de conscience, elle a abrité plusieurs évènements sociopolitiques. Parmi ces évènements l’on peut citer les manifestations des 30 et 31 octobre 2014  contre la révision de l’article 37, le renversement de Maurice Yaméogo et bien d’autres évènements. Loin des meetings, elle sert également d’espace culturel par exemple pour  des prestations artistiques. En plus de cela, la place  de la nation est une place significative pour les  religieux. En rappel, c’est à cette place que les fidèles musulmans célèbrent leurs fêtes d’Aïd-el-fitr et d’Aïd-el-Kebir. La place de la Nation reste et demeure donc un espace chargé d’histoire et de symbole dans la vie de nombre de Burkinabè.

RACHID TRAORE

 

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 × 9 =