Arrêté municipal sur la mobilité urbaine : L’avis des Ouagalais sur la question

Suite aux accidents mortels survenus à Ouagadougou ces temps-ci, le maire de la ville, Armand Béouindé a signé  un arrêté règlementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds dans la commune de Ouagadougou.  Pour mieux apprécier cette nouvelle mesure, une équipe de Cité élégance a réalisé un micro trottoir auprès des Ouagalais, ce  mercredi 29 mai 2019.

 

Mécanicien au quartier Goudrin : Abdoulaye Ouédraogo

La décision  que le maire de la ville  de Ouagadougou a prise concernant l’interdiction de la circulation des poids lourds aux heures de pointe est une bonne chose. Cela va nous permettre d’éviter les embouteillages, les accidents et rendre fluide la circulation.  Ce que j’aimerai demander c’est que la mairie songe à élargir les voix pour faciliter la circulation aux usagers.

 

 

 

Couturier au secteur 28 : Armand Baga

Je suis d’avis avec le maire concernant cette question. En effet, les gros camions en pleine journée causent beaucoup de problèmes aux usagers parce qu’il n’y a pas mal de personnes qui circulent surtout les élèves. On tue beaucoup d’usagers et surtout des élèves sur la route dans ces temps-ci. Ce que le maire a dit est vraiment très important car à ces heures les élèves et les fonctionnaires seront déjà rentrés. Je me dis qu’à ces heures les poids lourds pourront circuler comme ils veulent pour pouvoir décharger leurs marchandises. Si les autorités pouvaient trouver autres solutions pour ces conducteurs  cela allait  plus les  arranger car eux aussi ils envoient des marchandises  pour pouvoir livrer et avoir leur pain. Alors on ne peut pas les empêcher de circuler  à certaines heures de la journée.

 

Conducteur de camion de vidange : Daniel Dabilgou

La décision prise par la mairie n’est pas mauvaise.  Mais je pense que les heures proposées par la mairie ne résoudront  pas totalement les problèmes d’accidents parce que la population burkinabè circule mal surtout les jeunes sur leurs motos. Ce qui pourra minimiser les accidents c’est la sensibilisation de la population au code de la route. Les parents qui achètent  les motos pour leurs enfants doivent également apporter leurs contributions en leur donnant des conseils pour éviter des désagréments. Et cette sensibilisation doit aller à l’endroit de tous les citoyens. Nous devons suivre l’exemple du Bénin qui malgré la densité de la circulation arrive à  surpasser les accidents.

 

Usager de la route : Souleymane Gansonré

Je pense que l’initiative de la mairie est bonne. Mais il faudra essayer d’agrandir les voies afin de permettre aux conducteurs de camions poids lourds de circuler à tout moment. Cela va permettre également aux conducteurs étrangers de passer facilement sur le territoire burkinabè et de mener favorablement leurs activités. Les passagers quant à eux doivent respecter le code de la route et en sus de cela un contrôle réel des camions doit être pris en compte.

 

Propos recueillis par Assata SINARE et Rachid TRAORE

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.