Prévision saisonnière 2019 : « La saison des pluies s’annonce bonne », rassure l’ANAM

 

Dans le souci de prévenir les acteurs du monde agricole, l’Agence nationale de la météorologie-Burkina Faso(ANAM) a communiqué officiellement les résultats de la prévision saisonnière de l’année 2019  le vendredi 10 mai 2019, au cours d’une conférence de presse dans le but d’annoncer la prévision saisonnière des cumuls pluviométriques  au Burkina Faso durant le mois de juin-juillet-août et juillet-août-septembre 2019. Cette conférence de presse a été animée par deux experts en prévision saisonnière: M. Ousmane Ouédraogo et M. Grégoire Baki.

Le 6e  Forum des prévisions climatiques saisonnières des caractéristiques pluviométriques, agro-climatiques et hydrologiques de la saison des pluies 2019 pour la zone soudano-sahélienne de l’espace CILSS/CEDEAO s’est tenu à Nouakchott en Mauritanie du 22 au 28 avril 2019. A ce forum, quatre(4) techniciens de l’Agence nationale de la météorologie du Burkina Faso y ont pris part. Grace à ce forum, la direction générale de l’Agence national de la météorologie (ANAM) a organisé une conférence de presse  le  vendredi 10 mai 2019 à son siège à Ouagadougou dans le but de communiquer officiellement les résultats de la prévision saisonnière 2019 afin de rassurer les acteurs du monde agricole. « Les prévisions que nous faisons sont fiables », affirment les experts.

Selon le directeur général de l’ANAM, Ernest Ouédraogo, les prévisions saisonnières issues de ce forum sont l’objet d’un consensus autour des produits des modèles de prévision, des observations sur l’état des océans et des connaissances actuelles sur le climat de la sous-région. Il raconte que les situations observées et prévues au niveau des océans et de l’atmosphère affectent la pluviométrie saisonnière juin-juillet-août(JJA), juillet-août-septembre (JAS) et les paramètres agro-climatiques de la saison agricole dans les pays du Sahel. Ainsi dit, les résultats de ces prévisions donnent les tendances probables des cumuls pluviométriques pour les périodes juin-juillet-août(JJA) et juillet-août-septembre (JAS) 2019 (durant lesquelles on enregistre généralement plus de 60 % de la pluviométrie au sud, sud-ouest et ouest du pays et  plus de 80 % de la pluviométrie pour le reste du territoire pendant la saison des pluies). « Les tendances probables concernent également les dates de début et de fin de la saison des pluies, les durées des séquences sèches les plus longues au cours de la saison et les débits  moyens des  hautes eaux dans les grands bassins fluviaux de la sous-région », dit, M. Ouédraogo,

Le ministre des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, Vincent Timbindi Dabilgou, présent à la conférence de presse, s’est réjoui  des résultats communiqués. Car, selon lui  les climatologues ont montré qu’il y aura  une saison normale et même excédentaire  dans certaines régions. Ces prévisions  sont « utiles », dit-il et doivent  alerter les producteurs afin qu’ils se préparent et prennent des précautions surtout ceux de la zone de l’ouest, termine-t-il.

Cette conférence a été le lieu de formuler des recommandations  et  des conseils agro-météorologiques.

Assata SINARE

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 × 16 =