Mouvement d’humeur au ministère de la culture : Le SYNATRACT boycotte la cérémonie commémorative des 20 ans d’existence du CENASA

Prévue pour se tenir ce vendredi 10 mai 2019, la cérémonie commémorative des 20 ans du Centre national des arts du spectacle et de l’audiovisuel (CENASA) est actuellement perturbée par un sit-in de boycott du Syndicat national des travailleurs de la culture et du tourisme (SYNATRACT).

Dans un mouvement d’humeur, le syndicat national des agents de la culture et du tourisme (SYNATRACT) est actuellement en train de perturber par un sitting de boycott la tenue de la cérémonie commémorative des 20 ans du (CENASA).

Les raisons de ce boycott ont été données par le secrétaire général adjoint du SYNATRACT, M. Florent Kaboré. « Ce mouvement d’humeur n’a pas commencé aujourd’hui. Depuis le mercredi nous sommes en sit-in de 72 heures suivi d’un boycott de toutes les activités au sein du ministère de la culture, des arts et du tourisme », précise-t-il. Ainsi dit, c’est pour cela, la cérémonie commémorative des 20 ans du CENASA a été boycottée. Ce sitting s’explique par le fait de la non mise en œuvre de leur protocole d’accord qu’ils ont signé avec le gouvernement datant de 2017. Dans ledit protocole, il était  question d’un fonds de motivation qui devrait être accordé aux agents du ministère de la culture et du tourisme. «  Jusqu’à l’heure où nous vous parlons, nous n’avons pas encore la mise en œuvre en ce qui concerne ce point », dixit le secrétaire général adjoint.

Ce sitting est en quelque sorte une manière pour les agents du ministère de la culture, des arts et du tourisme de montrer au gouvernement que eux aussi, ils ont un protocole d’accord qui n’a pas été mis en œuvre et ce protocole vaut encore. Ils demandent  alors une discussion sérieuse avec le gouvernement afin d’aboutir à la mise en œuvre dudit protocole.

Le directeur général du CENASA, Seydou Zongo alias Zedess explique avoir pris connaissance de la note annonçant qu’il y aurait un mouvement d’humeur et il a pris acte. Mais il raconte qu’il ne savait pas que le CENASA sera directement concerné. « Dans ce papier il a été écrit que le boycott s’arrêtera à 11 heures », dit-il. Alors il pensait qu’il y aurait une forme d’indulgence à l’égard d’une telle activité majeure qui est la célébration des 20 ans du CENASA.

La cérémonie est reportée pour ce soir à 16 heures mais les travailleurs racontent qu’ils ne s’arrêteront pas tant qu’ils ne seront pas satisfaits.

Assata SINARE

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 − 3 =