One Woman-show: Philo salue les Maris!

“Je vous salue Maris” fait penser illico à un verset biblique (Je vous salue Marie…). Mais il n’en est rien car il s’agit tout simplement du thème du spectacle que la célèbre humoriste burkinabè, Philomène Nanéma alias Philo, a choisi pour son tout premier One Woman-show.Rire des hommes -sans méchanceté- est la quintessence de ce show humoristique qui se veut un instant d’émotion et de communion pour créer l’harmonie dans la vie de couples car l’on ne peut parler des hommes sans parler des femmes. Pour en savoir davantage sur les tenants et aboutissants dudit spectacle, une équipe de Cité élégance a eu un entretien avec l’artiste-humoriste le 19 mars 2019 à Ouagadougou.

Cité élégance : Voudriez-vous  bien vous présenter à nos lecteurs et lectrices ?

Philomène Nanéma : Moi, c’est Philomène Nanema plus connue sous le nom de Philo. Je suis comédienne, humoriste burkinabè.

Comment êtes-vous venue à l’humour ?

Je faisais du théâtre et lors d’une restitution après une formation avec l’acteur de cinéma, Issaka Sawadogo, sur la reprise et mise en scène de la pièce« L’os de Mor Lam » que les choses ont commencé. Dans la pièce, moi on m’avait attribué le rôle de Oumi et à la fin, l’humoriste Gérard Ouédraogo m’a approchée pour me dire :« Philo, je t’ai vue jouer et je pense que tu peux être humoriste ». Au départ, moi je ne me voyais pas humoriste, je me voyais plutôt comédienne de théâtre, de cinéma mais humoriste cela ne m’avait jamais effleuré l’esprit.  A chaque fois, il était là pour me le rappeler jusqu’à ce qu’il obtienne son projet avec  l’Institut français intitulé « Comédie club, Gérard et ses amis ». Je suis allée pour ma première scène à cette occasion et tout est parti de là.

Depuis que vous avez commencé votre carrière humoristique, comment cela se passe ?

Depuis que j’ai commencé ce métier je n’ai pas eu de problèmes en tant que tel. Je puis vous rassurer que tout va parfaitement bien.

Le 06 avril prochain, vous organisez votre tout premier One woman-show, comment se déroulent les préparatifs ?

Les préparatifs se passent très bien. Nous avons commencé les répétitions pour voir comment est-ce qu’on va tout mettre en place. Souvent on rêve grand mais après, on se rend compte que les moyens font défaut parce qu’il n’y a pas de soutiens, il n’y a pas réellement de personnes qui vous accompagnent comme on l’aurait souhaité pour que le rêve soit vraiment au plafond mais le rêve, il est là. Et on s’y accroche. Et je crois que c’est l’essentiel.

Quelles sont les motivations qui vous ont amené à l’organisation de ce spectacle ?

D’abord, quand tu es comédienne ou humoriste, il faut que tu te dises qu’un jour ou l’autre que tu dois communier avec les personnes qui t’apprécient. C’est comme un artiste qui organise un concert. Les autres fois j’ai fait mes preuves lors des diners galas, des festivals, etc. Mais là, c’est un spectacle d’une heure et quelques minutes pour communier avec tous ceux qui aiment ce que je fais. Cela fait quatre ans que j’exerce ce métier et il était vraiment temps que je communie avec mes fans.

Pourquoi le choix du thème, « Je vous salue Maris » ?

« Je vous salue Maris », d’abord je fais un clin d’œil aux maris parce que quand on dit je fais un clin d’œil aux maris, cela ne repose pas seulement sur les maris. « Je vous salue maris » c’est comme un cri de cœur mais, dans un esprit humoristique. On va essayer de s’amuser, de rire en laissant passer des piques et de petits messages. A partir des maris, il y a des branches qui sont ouvertes pour parler de tout ce qu’on vit au quotidien. Il faut dire qu’en Afrique et un peu partout ailleurs, l’homme est, entre griffe, celui qui est le décideur dans le foyer parce que dans le foyer la femme ne peut pas se lever et décider. Donc quelque part qu’on le veuille ou pas c’est l’homme qui est au centre de tout. Quand on parle de violences faites aux femmes c’est l’homme et si aujourd’hui il décide qu’il ne va plus violenter la femme, il n’y aura plus de violences faites aux femmes. Je salue tous les hommes pour leur dire que leur tâche n’est pas facile mais ils peuvent faire des efforts pour le bien-être de tous dans la société. Ils prennent les décisions certes, c’est bien mais par moment aussi ils prennent des décisions qui ne sont pas forcément les bonnes. Les hommes sont dans une situation où ce n’est pas aussi simple pour eux. Je n’attaque pas les hommes mais comme les hommes sont au centre ils pensent que ça pèse sur eux.

Est-ce qu’après ce show, on aura « Je vous salue femmes » ?

Oui pourquoi pas ? Quand on commence une fois, on y prend goût et cela veut dire que c’est parti pour un autre spectacle ainsi de suite. Nous allons tout faire pour qu’au moins chaque année on trouve quelque chose pour dérider les plus austères. Je vous salue maris ne concerne pas uniquement les hommes parce qu’on ne peut pas parler des hommes mariés sans évoquer les épouses, les enfants et la famille.

Qu’est-ce que vous réservez de spectaculaire, d’extraordinaire au public le 06 avril ?

Vous verrez la surprise le jour-J et je vais donner le meilleur de moi-même. Vous n’allez pas le regretter une fois que vous ferez le déplacement au CENASA.

Quels sont les partenaires qui vous accompagnent dans l’organisation de votre spectacle? Ou bien c’est sur fond propre que vous l’organisez ?

C’est un peu sur fonds propres parce que ce sont les cachets de mes différents spectacles que j’utilise pour pallier certaines situations. Du coup j’ai déposé des dossiers pour avoir des soutiens. Certains n’ont pas répondu favorablement ; d’autres oui. Il y a TELECEL qui m’accompagne avec des spots et il fait un effort pour accompagner les artistes. Il y a aussi BF1 et pas mal de structures qui me donnent des petits coups de mains. Dieu merci, j’ai eu beaucoup de prestations et cet argent m’a permis de pouvoir résoudre certaines difficultés liées à l’organisation du spectacle notamment la décoration, la sonore, la lumière, l’habillement, etc. Il y a également des ami(e)s et ma famille qui m’apportent leur soutien indéfectible.

Quel message spécifique avez-vous à l’endroit de vos fans ?

Je demande à tout le monde d’effectuer le déplacement du CENASA, le samedi 06 avril 2019, à partir de 20 heures. Tous ceux qui aiment l’humour, ceux qui sont à Ouagadougou, dans les villages environnants, ceux mêmes qui peuvent quitter les autres villes du Burkina pour venir, faites le déplacement parce que vous n’allez pas le regretter et on va communier ensemble, se divertir, partager des moments d’émotions, des instants magiques et de fous rires, etc.

Propos recueillis pas Adama Ouédraogo et Assata SINARE

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.