Promotion Culturelle : Les préparatifs de la 2ème édition du Festival des arts du Sud-Ouest

Le Centre Culturel Force Divine (CECUFODI) a organisé une conférence de presse le  jeudi 14 mars 2019 à Ouagadougou. L’objectif de cette conférence était d’évoquer les questions de l’organisation de la 2ème édition  du Festival des Arts du Sud-Ouest (FASO).

Le jeudi 14 mars, il a été question des préparatifs de la 2ème édition du FASO en présence du promoteur himself, M. Pascal Poda.  Le festival vise à promouvoir l’expression des spécificités culturelle et artistique du Burkina Faso tout en mettant en exergue leurs éléments de convergence pour la sauvegarde de l’unité nationale. Il ambitionne ainsi contribuer à la promotion du secteur culturel du Sud-Ouest en particulier. 

La région du Sud-Ouest du Burkina regorge d’énormes potentiels culturels qui demeurent faiblement exploiter.  Selon le comité d’organisation du FASO, cette faiblesse s’explique par le manque d’organisation des acteurs et de la tenue des manifestations culturelles d’envergure dans la région. Pour pallier ces insuffisances, le CECUFODI a initié l’organisation de la première édition du FASO en 2018 à Gaoua qui a duré 4 jours.  

Le bilan de l’édition passée a été satisfaisant selon le CECUFODI.   Au regard des résultats atteints, les organisateurs  de ce festival ont jugé nécessaire d’organiser la 2ème édition cette année qui se tiendra du 30 Avril au 26 octobre 2019 dans la région du Sud-Ouest sous le patronage du ministre de la culture, des arts et du tourisme.

Cette deuxième édition entend mettre l’accent sur des expositions artistiques, des manifestations culturelles, des panels, une foire-exposition, un carnaval, une formation des artistes, une excursion touristique, une journée porte ouverte au tir à l’arc, des concerts live et play-back d’artistes,  etc. Elle ambitionne de toucher plus de 20 mille personnes. 150 stands seront mis à disposition pour les opérateurs économiques car le FASO est une opportunité d’affaires.  Cela permettrait des retombées économiques pour la région.

Comme toute organisation d’activités, les difficultés n’ont pas manqué  sur le plan technique, administratif et financier selon le comité d’organisation. Il a cité : l’insuffisance de partenaires, le retard dans la finition de la salle polyvalente de Gaoua, la difficulté à trouver une salle adéquate de répétition des artistes, la faible mobilisation de ressources financières promises, l’absence de ressources propres mobilisables du FASO et la timide réaction des éventuels donateurs.

Le comité d’organisation du FASO lance un appel aux ressortissants de la région du Sud-Ouest, aux partenaires culturels, aux opérateurs économiques et à toute bonne volonté d’apporter sa contribution matérielle et/ou financière pour la réussite de l’évènement.

Assata SINARE

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.