Département de la culture : Atelier de validation du rapport annuel

Le Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT) a organisé un atelier de validation du rapport annuel de performance du cadre sectoriel de dialogue « culture, sports et loisirs », ce mardi 5 mars 2019 au CENASA. Une occasion pour le ministre de la culture, des arts et du tourisme M. Abdoul Karim Sango, d’aborder le bilan 2018 et de lancer les perspectives 2019 de son ministère.

L’atelier de validation du rapport annuel de performance du cadre sectoriel de dialogue « culture, sports et loisirs », est une preuve éloquente de la rigueur dans le travail du MCAT pour le développement du secteur. La mise en œuvre du référentiel de développement économique du Burkina Faso notamment le Plan national de développement économique et social en 2018, sur la culture, s’est traduit par la définition d’un certain nombre de résultats à atteindre en lien avec les indicateurs de performance identifiés au niveau des documents de politique sectoriel du ministère de la culture.

Pour le ministre de la culture, des arts et du tourisme, M. Abdoul Karim Sango, l’heure est pour eux de faire le bilan de la mise en œuvre de cette matrice de performanceà travers l’évaluation des résultats auxquels ils sont parvenus au 31 décembre 2018. Il estime aussi que c’est ici une occasion de mesurer au bout de la mise en œuvre de trois ans, leurs contributions véritables à l’atteinte de l’effet 3.2.2 du PNDES qui s’énonce comme suit « la contribution des industries culturelle, touristique et sportive à l’économie ». Pour le ministre, il y va de l’intérêt de tous que le ministère, réoriente si nécessaire, ses actions pour une meilleure participation du secteur à l’atteinte de cet effet du PNDES. Avant de déclarer ouvert l’atelier, le ministre a laissé entendre « je souhaite vivement que cette rencontre soit pour nous, une occasion de renforcer la cohésion et la synergie d’actions entre acteurs ; toutes choses indispensables à l’atteinte des résultats auxquels nous aspirons. Je suis convaincu que nos réflexions conduiront à des amendements et propositions pertinentes ».

Il faut reconnaitre par ailleurs que la principale difficulté du MCAT demeure l’insuffisance des moyens financiers pour relever les éventuels défis.

Ismaël Kiekieta

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.